Centre de détention de Nantes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 02 Août 2011 20:41

Dans le cadre de l’ouverture de la pratique du badminton vers de nouveaux publics, le Comité Départemental s’est engagé auprès du centre de détention de Nantes. Un cycle de 8 séances de badminton a donc été proposé à 12 détenus le vendredi après-midi, depuis la fin mars, jusqu’à la fin mai 2011.

Un gymnase, trois terrains de badminton montés, une odeur de transpiration et des joueurs en short – T-shirt, raquette à la main. En apparence, rien d’exceptionnel lorsque l’on entre à l’intérieur. Mais ce gymnase là n’est pas comme les autres, nous sommes à l’intérieur du Centre de Détention de Nantes, entourés de détenus et de moniteurs de sport.

Les séances de perfectionnement proposées par le comité permettent à ces joueurs d’améliorer leurs techniques de frappe et de déplacement parfois incertaines, mais aussi d’apprendre quelques bases tactiques. Ces joueurs ont, pour la plupart, découvert notre sport lors de leur incarcération comme le souligne l’un d’entre eux « Le badminton, je ne le connaissais qu’en plein air, avec le vent et les raquettes de plage… ». Et depuis, ils n’ont jamais lâché la raquette. Le gymnase leur est ouvert tous les jours. Lorsqu’ils ne sont pas « au travail », ils ont la possibilité de venir jouer (les détenus ont le choix de travailler sur des ateliers au sein de la prison). « Nous jouons régulièrement, entre 3 et 4 fois par semaine » précise l’ensemble des joueurs.

Sûrement, un effet Championnat du Monde là aussi. En effet, les détenus ont eu la possibilité en août dernier de voir les meilleurs mondiaux à la télé. Une source d’inspiration. Même si les détenus sont « conscients des progrès à accomplir, les conseils ne sont pas faciles à appliquer. Cela demande beaucoup de répétition, mais également de retravailler lors de nos séances hebdomadaires. Quoiqu’il arrive, ce stage aura été bénéfique pour tout le monde, tant d’un point de vue humain que de la progression sportive ». L’objectif sera maintenant de battre les moniteurs de sport…

Demandeurs de conseils et pas avares d’efforts, ils sont là pour suer, se défouler, mais avant tout pour apprendre. Et leur assiduité sur les courts font d’eux des joueurs tout à fait capables de tenir des échanges intenses et soutenus. Si pour certains, le badminton « permet d’entretenir une forme physique correcte, d’un côté cardiaque mais aussi musculaire », pour tous, la discipline leur offre « une bouffée d’oxygène dans la journée. La convivialité entre détenus et l’aspect ludique de la pratique nous permet d’oublier l’endroit où l’on se trouve. Lorsque nous sommes au gymnase, nous n’avons plus l’impression d’être enfermés ».

Pendant ce temps, d’autres détenus sur les bords du terrain, boxent, font de la musculation, du tennis de table, pédalent, rament alors que certains autres sont sur le terrain de foot à l’extérieur qui leur permet de suivre une formation sur l’arbitrage.

Un monde à part, mais une expérience très enrichissante, avec des personnes tout à fait abordables, loin des idées que l’on peut se faire sur ce type de public. Les relations avec les détenus sont agréables, et les retours que l’on a sont très bons. Une expérience concluante, à renouveler dès que possible.

Mise à jour le Mardi, 02 Août 2011 20:52